Le système monétaire contribue à la destruction de l’environnement

La façon dont le système économique actuel contribue à la destruction de notre environnement et a l’épuisement de nos ressources n’est pas évidente a analyser. Nous ne prétendons pas avoir toutes les réponses mais nous pouvons faire quelques observations.

1. Les récessions provoquent un désintérêt des citoyens et des gouvernements pour les questions environnementales.

Un lien direct entre le système monétaire actuel et l’environnement est l’impact des récessions sur les régulations environnementales et les investissements à long-terme. Durant une récession, il est courant d’entendre l’argument selon lequel les régulations entravent la croissance économiques et qu’une dérégulation aurait une influence positive sur l’emploi et la production.

Bien que la validité de cet argument soit discutables, il est propagé par ceux qui y croient, ceux qui y voit une opportunité pour réduite leurs coûts et ceux qui ne croit pas que ces régulations soient utiles dans tous les cas. Alors que les bénéfices des régulations environnementales s’étalent sur le long-terme, les chances des gouvernements d’être réélues se fondent sur la santé de l’économie à court-terme. Ainsi les bénéfices environnementaux de long-terme passent souvent après les considérations économiques et politiques de court-terme.

2. Le système monétaire actuel impliquerait un besoin constant de croissance de la production

4 éléments nous poussent à croire que le système monétaire actuel nous rend esclave de la croissance:

  • Remboursement des prêts : comme les prêts doivent être remboursées par tranche à des dates précises, les gens sont encouragés à pratiquer des activités entraînant un revenu à court-terme. Les gens remboursent leurs dettes en produisant plus de biens et de services. Plus le taux de dette est important, plus nous sommes encouragés à croître rapidement.
  • Les bulles spéculatives ont lieu lorsque les banques créent de l’argent en prêtant pour l’achat des actifs ayant les meilleurs retour sur investissement, c’est à dire les biens immobiliers. Afin de maintenir leur niveau de vie alors que le coût des biens essentiels augmentent (les loyers par exemples), les gens doivent soit travailler plus pour gagner plus ou emprunter plus afin de payer la différence. Emprunter plus et travailler plus ont un impact positif sur la croissance économique.
  • Remboursement des prêts: Lorsque les prêts sont remboursés, de la monnaie est détruite et la monnaie en circulation décroit. Cela provoque un cercle vicieux lors des récessions. Afin d’éviter cela, il y a un besoin de toujours plus de prêt entraînant un besoin toujours plus fort de croissance.
  • L’endettement d’une société la rend dépendante de son activité économique car les individus, entreprises et Etat doivent remboursés leurs emprunts. En d’autres mots, plus nous sommes endettés, plus nous sommes accrocs à la croissance.

Pourquoi les écologistes ont peur de la croissance économique?

Les écologistes ont des craintes face a la croissance car elle a toujours entraîné directement une consommation accrue des ressources et plus de pollution. Un exemple claire est indiqué sur le graphique ci-dessous qui indique les émissions de CO2 par rapport au PIB. Alors que la croissance économique a entraîné une amélioration des niveaux de vie lors des 100 dernières années, notre écosystème est aujourd’hui sur le point de s’effondrer.

Le monde sera confronté a de graves défis durant les prochaines décennies, y compris des crises alimentaires, climatiques, énergétiques et une pénurie générale de ressource. Afin de pouvoir nous concentrer sur ces challenges, il est essentiel que nous puissions avoir un système monétaire stable et que nous ne soyons pas distraits par des crises financières a répétition. Le système monétaire étant une construction humaine n’est pas plus qu’une suite de règles et de chiffres dans des systèmes informatique. Il est facile à réformer si nous en avons le désir politique et si les forces conservatrices sont vaincues. Le vrai défi consiste à subvenir aux besoins d’une population qui ne cesse de croître, atténuer le réchauffement climatique et gérer les futures pénuries de ressource. Cela sera très difficile sans un système monétaire viable. Pour cela nous devons le réformer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *