Le système monétaire empêche la création de richesses et d’emplois

Si les banques créent assez d’argent frais et l’injectent dans l’économie a travers prêts personnels et cartes de crédit, cela peut causer un « boom » qui crée des emplois et incite les entreprises a s’agrandir. Mais comme ces booms sont générés par une augmentation des prêts plutôt qu’une augmentation des revenus, ils prennent fin à un moment ou un autre. Lorsque le boom s’arrête, cela provoque une récession qui met en faillite les entreprises et les employés au chômage. Le système monétaire actuel est mauvais pour l’économie et l’emploi.

1. La creation de monnaie par les banques provoquent des « booms » artificiels

les booms économiques peuvent être générés par de la monnaie empruntée, chaque emprunt créant de la monnaie supplémentaire. En créant de la monnaie de cette façon, les banques ont doublé les montants de monnaie en circulation durant les 10 années précédant la crise financière. Quand tant d’argent est créé et injecté dans l’économie, cela donne l’impression que tout le monde est en train de devenir plus riche. En particulier, le prix de l’immobilier explose entraînant un sentiment de richesse accrue chez les propriétaires et donc plus de consommation. Le crédit facile encourage les gens a dépenser de l’argent qu’ils n’ont pas. En conséquence, les entreprises vendent plus, emploient plus et peuvent emprunter facilement pour s’agrandir.

2.  Inévitablement, la dette devient trop importante et le boom se transforme en dépression

Toute cette nouvelle monnaie doit être remboursée. La consommation diminue progressivement à mesure que les revenus sont utilisés pour rembourser les emprunts. Mais pire encore, comme cette monnaie a été créée par les banques, elle disparaît lorsque les emprunts sont remboursés. Si les banques ne font pas de nouveaux prêts pour remplacer cet argent, la monnaie disponible décroit. Moins de monnaie en circulation entraîne une baisse de la consommation de biens et de services entraînant une dépression.

[quote]“Durant chaque cycle économique, qu’il se finisse par une crise financière ou par une récession classique, il y a une très forte corrélation entre la croissance des emprunts (comparée au PIB) durant la phase ascendante et l’importance de la perte de PIB durant la crise subséquente »

Taylor, A. M. (2012). “The Great Leveraging”. National Bureau of Economic Research.

[/quote]

3. L’instabilité est mauvaise pour les affaires

Il est difficile de diriger une entreprise lorsque des récessions sont causées par les banques a quelques années d’intervalle. Des entreprises bien dirigées peuvent tomber en faillite simplement a cause d’une crise financière ou une récession provoquée par le système bancaire. Afin de croître durablement, la plupart des entreprises ont besoin d’une  économie stable plutôt qu’une économie propulsée par la dette provoquant booms et dépressions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *