Le système monétaire est anti-démocratique

Alors que les projecteurs des médias sont braqués sur nos hommes politiques, le pouvoir de création monétaire donne au secteur bancaire plus de pouvoir que le gouvernement. Laisser les banques créer de la monnaie est anti-démocratique. Voila pourquoi :

1. Les banques ont le pouvoir de créer de l’argent mais ne doivent rendre de compte a personne

Les banques créent de l’argent lorsqu’elles prêtent, ce qui signifie qu’elles contrôlent l’allocation de la monnaie nouvellement créée dans l’économie. En bref, les banques ont le pouvoir de modeler l’économie d’un pays.

Ce pouvoir a servi à faire grimper les prix de l’immobilier, à faire grossir les bulles financières spéculatives et à créer une pénurie artificiel de crédit pour les PME. Elles n’ont aucune obligation légale d’utiliser ce pouvoir gigantesque pour l’intérêt général et nous n’avons aucun moyen de les incriminer lorsqu’elles utilisent de ce pouvoir à mauvais escient.

2. Le pouvoir de création monétaire est concentré dans les mains de quelques individus au sommet des grandes banques

Aujourd’hui, 85% de l’argent en circulation au Royaume-Uni est détenu sur les comptes des 5 principales banques. Ces 5 banques sont dirigés par 78 membres de conseil d’administration qui décident seuls combien est créé et comment la monnaie est utilisée.

C’est un pouvoir énorme concentré en quelques mains qui ne doivent rendre de compte à personne et n’ont pas le moindre devoir de transparence envers la société dans son ensemble. Au lieu de cela, les personnes qui dirigent les banques cherchent principalement à augmenter leur profit en augmentant les montants prêtés (et ainsi les sommes de monnaie en circulation) aussi vite que possible.

Il est dangereux et antidémocratique de laisser autant de pouvoir a des individus qui n’ont aucun compte a rendre envers la société. La crise financière a démontré à quel point les conséquences peuvent être graves.

3. Les banques « dépensent » plus que le gouvernement

Durant les 5 années précédant le début de la crise financière,  le montant total des prêts accordés par les banques britanniques a atteint£2.900 milliards. Durant la même période, le gouvernement a dépensé un total de   £2.100 milliards.  Ainsi, lorsque les banques ont le pouvoir de création monétaire, elles peuvent finir par « dépenser plus » pour façonner l’économie que le gouvernement lui-même.

4. Aucun partie démocratique n’a jamais donné le droit aux banques de créer de la monnaie

Quand le gouvernement parle de privatiser certaines parties de notre système de santé, cela déclenche des débats enflammés de toute part. Il n’y a cependant jamais eu de débat ou vote parlementaire sur le droit des banques de créer de la monnaie. En fait, c’est même l’opposé qui arriva. En 1844, le parlement britannique vota l’interdiction au banque de créer des billets de banque.  Cette loi cependant ne légiféra pas sur les dépôts bancaires. Aujourd’hui, les dépôts bancaires représentent 97% (la monnaie électronique) de la monnaie en circulation. La plupart de nos hommes politiques ne savent que le pouvoir de création monétaire a été aujourd’hui déléguer aux banques.

Le pouvoir de création monétaire impacte presque tous les aspects de notre société. Il est donc inquiétant que nous ayons laissé ce pouvoir aux banquiers sans le moindre débat médiatique ou politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *